Forum privé !
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jared Dashkov
Jared Dashkov
Messages : 6
Date d'inscription : 05/06/2019
Age : 53
MessageSujet: I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew   I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew EmptyJeu 6 Juin - 11:37

Il est trois heures. Tu m'as manqué. Je t'ai manqué. On s'est retrouvé. Et si on fêtait ça ? Rejoins-moi. La mort ne nous fait pas peur. Leur souffrance nous amusera. Il est trois heures. Tu m'as manqué. Je t'ai manqué. Il n'est pas encore trop tard pour jouer.

Est-ce que vous devez vraiment tous me suivre tout le temps, petits insectes ? Parce que vous commencez à devenir bien embêtants, je me demande pourquoi je ne vous ai pas encore tué. Ah oui, parce que je dois faire profil bas. Un lourd soupir m'échappe avant que je ne me fonde dans la foule, disparaissant de la vue de mon dhampir de distance. Par contre celui de proximité... Je m'approche discrètement du mec et là.

« Bouh ! »


Je le fais sursauter en apparaissant devant lui, pauvre petit gars. Et soudainement, ma main agrippe son visage et je m'introduis dans sa tête, faisant en sorte de devenir invisible à ses yeux. Je vois certains humains nous regarder sans comprendre ce qui se passe avant de se détourner. Oui, je n'ai pas peur d'utiliser mes pouvoirs en public, pourquoi est-ce que j'aurais peur de toute façon ? Et finalement, je relâche le dhampir et je l'ignore, me perdant dans le centre commercial et le laissant me chercher.

J'ai l'occasion de me marrer plusieurs fois en observant le dhampir courir comme un poulet sans tête mais en attendant, j'en profite pour m'acheter pleins de trucs inutiles. Ouais j'ai choppé les cartes de crédits des Dashkov qui me gardent emprisonnés dans leurs maisons alors faut bien que je me venge. Comment vivre une vie de prince sans une vraie chicha digne de ce nom ? Ou alors une montre Rolex différente pour chaque journée de la semaine ? Tout simplement impossible ! Alors fallait que j'allais chercher tout ça. Vous comprenez, c'est pour l'image...

Finalement, je m'ennuie vite en faisant les magasins d'une façon conventionnelle alors je décide de m'amuser un peu plus. Je suis où se situent les entrepôts où sont stockés les vêtements en attendant d'atterrir dans les magasins. Donc autant remonter un peu le niveau n'est-ce pas ? Et puis, ne s'attend-t-on pas à ce genre d'action de la part du fêlé de la famille ? Ça serait dommage de les décevoir ces gens.

Je me retrouve dans un entrepôt avec des vêtements de luxe quand j'entends des bruits provenant forcément d'humains. Je me fige une seconde avant qu'un sourire mauvais ne dessine sur mes lèvres. Tiens donc...

« Qui est là ? Petit petit, montres-toi. »


Allez viens petit insecte, promis je serais gentil. Mais il faut bien que je m'exerce pour ne rien perdre de ma superbe le jour où je renaîtrais comme strigoï. Finalement j'avance dans les rayons et je tombe sur un spectacle étrange. Un gars qui est pendu par les pieds du plafond jusqu'à cinquante centimètres au-dessus du sol. Ça fait une grande longueur de cordes de perdue tout de même parce que le plafond est haut. Et surtout, il a une cagoule qui m'empêche de voir son visage ainsi que des aiguilles et perfusions qui doivent apparemment le shooter parce que le mec ne bouge pas. Je m'accroupis à sa hauteur et j'arrache la cagoule. Là le mec ouvre les yeux et je vois apparaître un visage que je connais.

« Matthew ! Mais qu'est-ce que t'as foutu mon coco ? »


J'ai un grand sourire qui se dessine sur mon visage, me retenant de peu d'éclater de rire. Bah alors mon gars, elle est bien la vie à l'envers ? Elle a l'air de t'aller en tout cas, fais gaffe ton visage commence à prendre des rougeurs. J'avance ma main et j'arrache les deux aiguilles du corps de Matthew. Je m'apprête à me relever quand j'entends le bruit d'armes qui se déclenche et qui me fige dans ma position. Je ferme les yeux avec agacement en marmonnant entre mes dents.

« Oh c'est une blague, rassures-moi ? »
« Eloignez-vous de cet homme, moroï, vous êtes arrêtés par ordre de... »
« Je m'en fous totalement, le connard. »


Je me redresse et je me retourne pour voir quatre mecs qui nous pointent, Matthew et moi, de leurs flingues. Vous êtes qui vous au juste ? Depuis quand les humains tentent de s'en prendre à des strigoïs ? Depuis quand vous avez des couilles vous ? Ou même les armes adaptées pour nous battre ? Quelle situation de merde !

« Moroï ? Tu m'as vraiment appelé le moroï ? T'as osé ? Alors maintenant, saches que... VOUS ALLEZ VOUS TIREZ... »


Je commence à crier quand j'entends des coups de feu qui me font poser un temps d'arrêt. Visiblement, ils ont pris le mot tirer au sens premier du terme et ils se sont tous tirés une balle les uns sur les autres, s'éliminant tous les quatre. Et je me retrouve à causer à quatre cadavres. Pour le coup, je finis ma phrase sans crier tiens.

« ... d'ici. Okay, c'était pas prévu ça, mais c'est cool. Je commence à bien aimer ce pouvoir moi ! »

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Thompson
Matthew Thompson
L'inatteignable
Messages : 16
Date d'inscription : 28/11/2017
Age : 415
MessageSujet: Re: I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew   I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew EmptyJeu 6 Juin - 17:48




I'm back. Did you miss me ?

Ok Matthew, le plan de jouer les gentils prisonniers craint un touuut petit peu ! Me retrouver attaché… Ok ! Me retrouver avec des aiguilles enfoncées dans les bras… Ok ! Mais la tête à l’envers franchement ils déconnent ! Puis cagoulé en plus ! Franchement qui a envie de voir leurs sales gueules de toute façon ? Pas moi ! Ces connards continuent de m’interroger, visiblement ils n’en n’ont pas marre que je réponde à côté de la plaque mais moi ça me permet de me renseigner sur eux, ou plutôt sur ce qu’ils veulent vraiment à mon clan.

« T’as choisi le mauvais clan, petit. Qui est-ce qui t’a intégré ? Jake Gordon ? Ou peut-être as-tu rencontré Gabriel Connor ? Où se trouve-t-il actuellement ? »

« Woh ça fait beaucoup de questions à se rappeler, laisse-moi le temps d’y répondre, tu veux ? Alors c’est le Père Noël qui m’a fait passer par la cheminée. Ils disent tous que je ressemble à Jake Gyllenhaal mais franchement je ne vois pas le rapport, je suis beaucoup plus sexy que lui ! L’ange Gabriel et moi on n’est pas trop copain et j’imagine qu’il doit se trouver au paradis. Est-ce que j’ai oublié une question ? » Faut croire que mes conneries commencent à les saouler parce qu’il me cogne le thorax avec son bâtonnet qui m’envoie tout pleins de secousses électriques. Youhouuu qu’est-ce qu’on s’amuse ici ! Il y a un rire qui s’échappe de mes lèvres lorsque les secousses s’arrêtent et je reprends la parole avant lui. « C’est à mon tour de poser les questions ? Allez les gars faut être fairplay ! » Nouveau coup de bâton, nouvelles secousses et nouveau rire complètement barré une fois qu’il termine. « Faut arrêter avec ce truc, ça chatouille ! » Cette fois-ci c’est avec son poing qu’il cogne mon estomac que je contracte juste avant que le coup tombe et j’entends ses os craquer alors qu’il peste contre moi. Et je me retrouve à sourire derrière cette cagoule qui cache ma jolie gueule. Le type continue de se plaindre et décide d’aller prendre une petite pause, me prévenant qu’il n’en a pas fini avec moi avant de m’injecter une nouvelle dose de son produit de merde dans les veines. Enfoiré ! Tu n’as donc pas mieux que ça en stock ?

Il s’éloigne et je me mets à siffler l’air de la chanson de Noël. Comment ça ce n’est pas l’époque ? On s’en fou, toutes les périodes sont bonnes pour faire des cadeaux ! Mais petit à petit mes sifflements diminuent sous l’effet du produit qui coule dans mes veines. Je n’aime vraiment pas ce truc mais il faut ce qu’il faut pour récolter des informations. J’entends alors des bruits de pas approcher, un nouveau battement de cœur beaucoup plus calme que ceux que j’ai pu entendre jusque-là. On m’a enfin apporté un soldat digne de ce nom ? J’ai hâte ! La personne arrive jusqu’à moi, retire ma cagoule et si je plisse un peu les yeux sous la luminosité, je finis par reconnaître le visage devant moi sauf qu’il y a un truc de différent… Attends c’est moi où ce con est redevenu moroi ? « Ce que moi j’ai foutu ? On en parle de ton nouveau look ? » Et par look je ne parle pas des fringues qu’il porte sur lui. Jared retire les aiguilles à mes bras et ça c’est plutôt cool parce que leur produit commençait sacrément à me faire chier. « Alors, ça fait quoi d’être lent à nouveau ? » Il y a un sourire moqueur sur mon visage mais on n’a pas vraiment le temps de plaisanter plus longtemps que ces cons nous interrompent déjà. On ne peut même pas profiter de chaleureuses retrouvailles, quelle impolitesse !

Les types menacent Jared et j’ai hâte de voir comment il compte se dépatouiller de cette situation. Peut-être qu’il me rejoindra ? On fera une petite fiesta entre types attachés à l’envers, ce sera fun ! Sauf que non, même si Jared n’est plus un strigoï il n’a jamais vraiment aimé les ordres, jamais aimé se laisser faire. C’est un sourire qui se dessine sur mon visage quand je vois les types se tirer dessus sous son ordre qui n’avait pas vraiment fini d’être donné. Les corps s’écroulent autour de nous et j’éclate de rire. « Finalement ce look ne te va pas si mal. » Même s’il a l’air de ne pas tout à fait le contrôler encore. « Bon bah je suppose que la partie est finie maintenant qu’ils sont tous morts. » Et c’est sous le regard de Jared que je me libère comme un grand de ma mauvaise posture, atterrissant comme un sac à patates sur le sol mais je gère ! Je me relève rapidement, ma tête tourne un peu mais deux petits coups avec ma paume contre ma caboche et le tout est vite remis en place. Puis c’est un bras amical que je glisse autour des épaules de Jared alors que je commence à me diriger vers la sortie comme si de rien n’était. « Ça fait un bail mon pote ! Depuis combien de temps est-ce que t’es redevenu fragile ? » Ouais je sais, il n’appréciera peut-être pas la remarque mais après tout Jared était aussi le premier à dire que les moroïs sont beaucoup trop fragiles, chose que j’ai toujours approuvé. Je ne changerais pas d’avis maintenant juste pour lui faire plaisir, même si ses dons ont l’air badass.

Revenir en haut Aller en bas
Jared Dashkov
Jared Dashkov
Messages : 6
Date d'inscription : 05/06/2019
Age : 53
MessageSujet: Re: I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew   I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew EmptyJeu 20 Juin - 21:15

Il est trois heures. Tu m'as manqué. Je t'ai manqué. On s'est retrouvé. Et si on fêtait ça ? Rejoins-moi. La mort ne nous fait pas peur. Leur souffrance nous amusera. Il est trois heures. Tu m'as manqué. Je t'ai manqué. Il n'est pas encore trop tard pour jouer.

Bon, mes petits insectes sont devenus inintéressants, il est temps de voir si l'herbe est plus verte ailleurs du coup, n'est-ce pas ? Quoi que, j'essaie d'arnaquer qui au juste ? Mes petits insectes n'ont jamais été intéressants, ils ne seraient pas des insectes sinon. Je largue mes dhampirs et je me faufile dans des boutiques qui deviennent vite inintéressantes à leurs tours. Autant aller chercher l'étincelle de l'excitation ailleurs, n'est-ce pas ?

Tiens donc, on dirait qu'il y a de la compagnie dans le coin ! Je m'approche d'un gars pendu par les pieds et quand je lui enlève sa cagoule, j'ai le droit à une surprise. Tiens mais si c'est pas ce vieux Matt ! Qu'est-ce que tu fous dans cette drôle de position, toi ? Tu as choisi de faire des expériences sans moi ? Je serais presque déçu mais bizarrement me retrouver la tête à l'envers, c'est pas un de mes projets dans les dix ans à venir. J'arrache les perfusions sous les paroles de Matthew et j'esquisse une grimace à ses questions.

« C'est l'enfer sur terre, cette lenteur ! Et cette faiblesse. Pouah. »


Il n'a pas le temps de renchérir qu'on se fait interrompre. Ça pourquoi pas. Ça m'emmerde mais je pourrais accepter. Je veux dire l'entrepôt est ouvert à tous. Enfin tous ceux qui sont assez intelligents pour venir ici sans les clés et sans se faire prendre. Par contre, juste, me traiter de moroï, alors là mon vieux, tu rêves. Je ne suis pas un moroï, pas dans ma tête. Et tout le monde le sait, l'esprit est plus fort que le corps ! Donc je suis pas un moroï, c'est tout. Je ne le suis plus depuis des années et je ne vais pas le rester. Et à me rappeler tout ça, tu m'as bien énervé. Alors je me tourne vers les quatre humains et je leur ordonne de se tirer d'ici. Sauf que comme à chaque fois que je suis énervé, mon pouvoir fait des siennes et pouf, plus d'humains. Eh bien... C'est plutôt cool ça en fait ! Pas besoin de me taper les emmerdeurs ! T'en dis quoi, Matthew ? Visiblement, ça te convient aussi.

« Ouais, on dirait que tes ravisseurs vont plus trop t'emmerder. Par contre, ne t'habitues pas trop à look comme tu dis. »

Je l'observe se défaire de ses liens avec un sourire moqueur, ne tentant pas de l'aider pour un sou. Hey, il aurait fait la même à ma place alors chut à vous. Et puis, c'est assez amusant de voir Matthew se cogner lui même. Mon gars, je peux te présenter des tas de femme qui te cogneront si c'est vraiment ton dada, pas besoin d'assouvir ainsi tes pulsions !

Je me laisse entraîner par mon vieux pote, sans un regard de plus vers les cadavres et je l'entends commencer à me parler de ma fragilité. Fais pas chier toi, t'as aucune idée d'à quel point je peux détester ça. En plus, j'ai toujours pas prévenu mon créateur, qui est une de nos connaissance commune et si toi, tu le préviens, ça va pas le faire pour moi. Je m'agite, secouant les bras avec énergie et désespoir.

« Bien trop longtemps. Quatre putains d'années. Putain d'Académie de mes deux et ses moroïs de l'Esprit qui prétendent sauver les strigoïs. T'as intérêt à faire gaffe à ton cul, parce que cet endroit craint un max ! Tous des connards. »


Parce qu'en plus, ils sont persuadés de m'avoir sauvé. Ça fait remonter la pression en moi ce rappel d'ailleurs. Et tout à coup, je sentis la pression redescendre aussi brusquement qu'elle était venue pendant qu'on pouvait observer un humain se ramener jusqu'à nous et continuer à courir tout droit dans une étagère, s'assommant de lui-même. Hum, je crois que c'est encore moi ça, oups. Je fronce les sourcils en l'observant faire, m'étant arrêté une seconde même si je me rendais bien compte que c'était parce que Matthew le voulait bien, vu qu'il avait maintenant une force bien plus accrue que la mienne. Fragilité de merde.

« Il se passe vraiment des choses bizarres avec ce truc... »

Je secoue doucement la tête, avant de reprendre mon chemin. Nan décidément, ce pouvoir avait beau être cool parfois, il était définitivement perturbant la plupart du temps. Et en plus, je m'en débarrasserais avec joie si ça voulait dire redevenir strigoï ! Bref, je parlais de quoi déjà ? Ah je sais plus, alors je hausse juste les épaules et je me tourne finalement vers Matthew, fronçant les sourcils d'une façon comique j'en étais sur.

« Mais qu'est-ce que tu foutais là toi d'abord ? T'étais pas sensé être en Europe ? T'es venu chercher l'aventure en Amérique ou quoi ? »

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew   I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm back. Did you miss me ? | Jared & Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Mister HabboGold - Votre slogan + Eliminés
» Miss/Mister HabboGold Carotte sont Emy et Ludio26
» Miss & Mister Amakna
» [Pale Memories] Premières Photos de ma nouvelle Miss P2
» MISS BIMB* : la copie version anglaise de MB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Strigoï :: Missoula :: Quartier Nord :: Centre commercial-
Sauter vers: